30 octobre 2020

La Belgique et le commerce des armes

La Belgique est un petit pays mais n’en occupe pas moins une place importante dans le commerce international des armements conventionnels. Pour la période 2007-2016, selon le SIPRI, la Belgique occupe le 22e rang dans le classement des principaux exportateurs d’armes.

Parallèlement toutefois, et à plusieurs reprises, la Belgique a aussi défendu des positions pionnières et déterminantes pour améliorer les instruments de maitrise et de contrôle des armements. La Belgique a été le premier pays à reconnaître le caractère contraignant du Code de conduite de l’UE en matière d’exportations d’armes en l’intégrant dans sa législation en 2003. Elle a aussi joué un rôle de premier plan dans l’adoption du traité d’Ottawa sur l’interdiction des mines antipersonnel en 1995, et plus récemment pour l’adoption du traité d’Oslo interdisant les bombes à sous-munitions en 2008.

Le GRIP procède à une analyse critique permanente de la politique belge en matière de production, de commerce et de détention d’armes. Le GRIP met à disposition plusieurs bases de données :

Transferts d'armes de la Belgique : 1992 - 2019

Rapports du gouvernement fédéral et des gouvernements des Régions à leur Parlement respectif en application des lois et décrets relatifs à l’importation, à l’exportation, au transit et à la lutte contre le trafic d’armes, de munitions et de matériel devant servir spécialement à un usage militaire ou de maintien de l’ordre et de la technologie y afférente.

Rapports non disponibles sur le site du gouvernement fédéral

Rapports non disponibles sur le site du gouvernement bruxellois

Rapports disponibles sur le site officiel du gouvernement wallon

Rapports disponibles sur le site officiel du gouvernement flamand