Compte tenu de son investissement global dans la défense, les tentatives de l’Arabie saoudite de créer une industrie de l’armement indigène ont donné des résultats limités à ce jour. Un plan gouvernemental de réorganisation et de diversification de l’économie, lancé en 2017 et connu sous le nom de Vision 2030, contient de vagues ambitions pour le développement d’une industrie de l’armement. L’objectif est de réaliser localement plus de 50 % des dépenses en équipements militaires d’ici 2030, contre seulement 2 % en 2017. Une nouvelle société a été créée à cet effet, la Saudi Arabian Military Industries (SAMI) qui regroupe et consolide plusieurs sociétés existantes. L’objectif de SAMI n’est rien de moins que de jouer un rôle de premier plan dans le secteur mondial de l’industrie militaire d’ici 2030. Cette Note d’Analyse évalue la politique industrielle mise en œuvre par Riyad et ses possibles impacts sur les fournisseurs étrangers envers qui elle est actuellement fortement dépendante.

Crédit photo : Wikimedias Commons. Le Saqr-1, premier drone armé saoudien développé par KACST (King Abdulaziz City for Science and Technology).