17 mai 2021

Afrique

Depuis le milieu des années 90, le GRIP a développé une expertise importante sur les dynamiques des conflits en Afrique subsaharienne et plus particulièrement en Afrique centrale (dont la région des Grands Lacs et celle du pourtour du lac Tchad), ainsi qu’en Afrique de l’Ouest (y compris l’espace du golfe de Guinée) .

Armement et désarmement

Aujourd’hui, plus d’un milliard d’armes légères et de petit calibre (ALPC) sont éparpillées aux quatre coins de la planète. Avec les conséquences que l’on sait : 90% des victimes de guerre – femmes et enfants pour la plupart – sont tuées par des armes légères. La surabondance de ce type d’armement continue d’avoir des effets négatifs et déstabilisateurs pour le développement ; elle favorise une criminalité sans cesse plus violente tout en étant souvent mêlée au trafic de drogue….

Europe

Le rôle de l’Union européenne est au centre de la réflexion du GRIP sur les conflits et la paix. Le programme de travail du GRIP s’articule principalement sur l’intégration européenne dans le domaine de la defense et de la politique étrangère, ainsi que sur le rôle de l’UE en matière de prévention et de gestion des conflits. Le GRIP suit, par ailleurs, l’émergence d’un système industriel militaro-sécuritaire de l’UE et les politiques européennes d’exportation d’armes.

Maintien de la paix

Depuis toujours, le GRIP a suivi avec intérêt les enjeux de prévention, gestion et résolution des conflits armés dans différentes zones du globe. Les travaux actuels du GRIP de cette thématique sont pour la plupart liés au projet de l’Observatoire Boutros-Ghali du maintien de la paix. Ce projet international, piloté par le GRIP depuis début 2017, constitue un cadre de discussion entre experts et personnalités francophones issus de pays contributeurs de personnel. Il s’inscrit en cela dans un objectif de renforcement du dialogue triangulaire entre les États engagés dans le maintien de la paix, le Conseil de sécurité et le Secrétariat des Nations unies.