6 juillet 2020

Les options fondamentales du Grip

  1. Le GRIP a pour objet l’étude, la recherche, l’information et la formation sur les problèmes de paix, de défense et de désarmement dans la perspective de l’amélioration de la sécurité internationale en Europe et dans le monde. Le GRIP étudie notamment les mécanismes de la prolifération des armements en fonction des besoins légitimes de la sécurité et de la défense. Le GRIP est indépendant et pluraliste, et s’efforce de développer des analyses scientifiques rigoureuses.
     
  2. La plus grande partie des activités du GRIP est consacrée aux efforts de coopération de l’Union européenne et de ses Etats membres avec les pays en développement afin d’améliorer leur sécurité dans la perspective d’un développement durable. Le GRIP étudie également le rôle de l’Union européenne et de ses Etats membres concernant la stabilité et la sécurité internationales notamment dans le cadre de la prévention et de la résolution pacifique des conflits.
     
  3. Le GRIP est pluraliste et développe son action afin de promouvoir une culture de paix en contribuant au respect des principes définis dans la Charte des Nations unies, dans le droit international humanitaire et la Déclaration universelle des droits de l’Homme. L’action du GRIP se situe donc notamment en référence aux valeurs et concepts suivants : la recherche d’une sécurité globale et commune, la prévention des conflits, le règlement pacifique des conflits, la coopération entre Etats, une approche multilatérale de la sécurité internationale, la solidarité entre pays industrialisés et pays en voie de développement, le dialogue Nord-Sud, une concertation permanente avec la société civile, le respect des minorités, le respect des droits de l’Homme et la démocratie, l’amélioration de la sécurité humaine. 
     
  4. Le GRIP est indépendant de toute organisation, mouvement ou institution, tant privée que publique. Son action doit servir à éclairer, informer et former les citoyens face aux choix des acteurs des conflits, des Etats et de la communauté internationale. Le but de l’action du GRIP est de renforcer le rôle du citoyen dans l’élaboration démocratique de la politique de sécurité et de développement des Etats, de l’Union européenne et des institutions internationales. 
     
  5. Les objectifs de pluralisme et d’indépendance du GRIP, définis ci-dessus, doivent être rencontrés dans les structures de son organisation, les programmes et les méthodes d’information et de recherche, et le financement de ses activités. 
     
  6. Le GRIP développe une activité de recherche et d’information. L’articulation entre ces deux objectifs doit être coordonnée. L’information correcte doit être basée sur des travaux de recherche rigoureux. Mais inversement, la recherche n’est utile que si elle est ensuite utilisée adéquatement pour l’information des citoyens. L’action du GRIP doit donc être comprise dans le sens d’une véritable «éducation permanente» des citoyens. 
     
  7. Les travaux de recherche du GRIP s’articulent autour des problématiques de la prolifération et de la maîtrise des armements, des mécanismes de prévention et de résolution pacifique des conflits ainsi que des systèmes de défense et de sécurité. Le GRIP étudie les mécanismes de choix et de décision qui régissent le marché des armements, notamment en analysant les éléments de la dynamique interne de la prolifération des armements. Cette mission se situe dans la perspective de l’amélioration des systèmes de défense et de sécurité en Europe et dans le monde.
     
  8. En particulier, les thèmes concrets étudiés par le GRIP sont : les systèmes, les institutions et les doctrines de défense en Europe et dans le monde, les nouvelles menaces pour la sécurité internationale, la réduction des armements nucléaires et conventionnels, les négociations de désarmement, l’évolution des dépenses militaires, la production d’armements et la concentration des industries de défense, les exportations d’armes notamment vers les pays du tiers monde, le lien entre sécurité et développement, la conséquence des politiques de défense sur le développement des pays du tiers monde, la prévention des conflits, les opérations de maintien de la paix, l’amélioration de la sécurité humaine, la lutte contre les trafics d’armes et la prolifération des armes légères dans les pays en développement et l’impact des changements climatiques et de la raréfaction des ressources sur la sécurité collective. 
     
  9. Le GRIP contribue à l’édification de l’unité européenne, à l’élaboration d’une politique européenne de sécurité et de défense stable, efficace et pacifique, cohérente avec la politique de coopération au développement de l’Union européenne, en vue d’améliorer la sécurité internationale en Europe et dans le monde. 
     
  10. Les recherches et études du GRIP se réalisent au moyen de méthodes scientifiques afin d’approcher le plus rigoureusement possible les réalités étudiées. Une collaboration internationale régulière avec les autres centres de recherche doit être assurée afin de coordonner les efforts de recherche. Le GRIP s’entoure de conseils et s’assure la collaboration de spécialistes et d’experts dans les différentes disciplines scientifiques concernées.

(version de juin 2009)