12 août 2022

Midi stratégique « Armement » du GRIP: Fonds européen de défense/Armes et civils au Brésil/Armes immergées en mer Baltique (9 décembre, 12h, Zoom)

0
Midi stratégique « Armement » du GRIP:  Fonds européen de défense/Armes et civils au Brésil/Armes immergées en mer Baltique (9 décembre, 12h, Zoom)
Photo : une décharge sous-marine de munitions en mer Baltique / via La Relève et La Peste
View Calendar
03/12/2021 12:00 - 13:30
Le GRIP a le plaisir de vous inviter au Midi stratégique Armement, sur Zoom le jeudi 9 décembre de 12h à 13h30. Trois chercheur.e.s feront chacun.e un bref exposé, suivi d'un questions-réponses, sur les thématiques "Armement" suivantes :

Le Fonds européen de la défense : Graal ou miroir aux alouettes ? (par Mathieu Saïfi)

Avec l’adoption récente du Fonds européen de la défense (FEDEF), l’UE cherche à « consolider la compétitivité, l’efficacité et la capacité d’innovation de la base industrielle et technologique de défense (BITD) européenne dans l’ensemble de l’Union », avec, en ligne de mire, l’ambition de devenir stratégiquement autonome. Au-delà des discours et de l’objectif annoncé par l’UE, existe-t-il un terreau fertile à la coopération en matière de recherche et de développement capacitaire en Europe ? Les États membres et leurs industries de défense partagent-ils une vision et des intérêts communs qui permettent de parler de base industrielle et technologique de défense européenne (BITDE) ? À travers une analyse du contexte dans lequel vient s’insérer le FEDEF, il est possible de mettre en lumière que le paysage des industries de défense en Europe est principalement dominé par des logiques et des intérêts purement nationaux. En fin de compte, si le concept de BITDE est mobilisé dans les discours politiques aujourd’hui, il n’en constitue pas pour autant une réalité industrielle, mais plutôt une construction politique.

Évolution de la législation sur les armes au Brésil : les risques de l’armement des civils (par Servane Regnard)

Le Brésil se trouve à contre-courant de la tendance mondiale qui va vers une baisse du nombre d’homicides volontaires. Le taux de criminalité place le pays dans une situation de violence quasi endémique où la sûreté des citoyen(ne)s n’est pas garantie par l’État. Dans ce contexte, un clivage est observable au sein de la société entre les proarmes et les prodésarmements, la thématique est totalement intégrée à la rhétorique politique. En 2018, le président Bolsonaro a remporté les élections sur la promesse de l’armement des civil(e)s, une stratégie présentée comme la réponse adéquate à la crise sécuritaire. Cependant, dans un pays où la violence par armes à feu est un enjeu structurel intégré aux débats politiques, quels sont les risques pour la sécurité publique posés par la position de Bolsonaro dans le débat politique ?

Les armes et munitions immergées en mer Baltique : un défi de taille pour l’Union européenne (par Celena Allio)

Au lendemain de la fin de la Seconde Guerre mondiale, plus de 50 000 tonnes d’armes chimiques ont été immergées dans la mer Baltique, engendrant des conséquences parfois dramatiques pour l’homme et la biodiversité marine. L’Union européenne (UE) a commencé à se saisir du problème il y a dix ans, en mettant en place des projets de surveillance des sites de déversement. À long terme, la surveillance régulière des sites est la première option qui s’offrirait à l’UE. La seconde serait le retrait des armes. Ce Midi stratégique se propose d’étudier les deux solutions en fonction de la dangerosité des armes et des lieux d’immersion.

Nous terminerons la présentation par une séance de questions/réponses.

Inscription au Midi stratégique Armements, jeudi 9 décembre à 12h

Crédit photo inconnu : décharge sous-marine de munitions en mer Baltique / via La Relève et La Peste