5 décembre 2020

« Il n’y a jamais eu autant d’armes à feu en circulation dans le monde » (RFI)

0
« Il n’y a jamais eu autant d’armes à feu en circulation dans le monde » (RFI)
Seized firearms. Wikimedia Commons
View Calendar
26/10/2020 Toute la journée

Stan Brabant, directeur adjoint du GRIP, a été interviewé par Arnaud Jouve (RFI), dans le cadre d’un article consacré à la circulation des armes dans le monde et au Traité sur le commerce des armes.

« C'est un traité essentiel qui est assez jeune, qui est entré en vigueur de manière parfois un peu inégale. Car il y a des pays qui jouent le jeu et qui sont un peu des exemples comme les pays nordiques, les Pays-Bas et puis des pays qui ne jouent pas le jeu, et là je pense notamment à la France, à la partie francophone de la Belgique, à l’Italie ». Concernant les États-Unis qui sont signataires* du traité sur le commerce des armes, mais qui ne l’ont pas encore ratifié, selon Stan Brabant « il y a clairement sous l’administration Trump des volumes d'exportation d’armes vers l’Arabie saoudite qui sont très importants, alors que l’on sait que les armes qui sont aujourd'hui envoyées à un pays comme l'Arabie saoudite sont très fortement susceptibles d’être utilisées dans le conflit au Yémen, avec des conséquences gravissimes en termes de violation du droit international humanitaire. Donc là, il y a encore vraiment un problème d'application ce traité. Ce traité est excellent, du point de vue du droit c'est vraiment une avancée très forte, mais au niveau de sa mise en œuvre, il y a vraiment encore du travail ».

*Le GRIP souligne que le président Trump a en fait décidé "d'annuler" la signature des États-Unis en avril 2019. Quelques mois plus tard, son administration faisait parvenir une lettre au Secrétaire-Général des Nations unies pour signifier que les États-Unis ne souhaitaient pas devenir partie au Traité et ne considéraient par conséquent ne faire l'objet d'aucune obligation découlant de leur signature en 2013.

Retrouvez l’article en ligne ou en pdf.

Crédit photo : Seized firearms.jpg - Wikimedia Commons

Cette interview fait suite à la publication de l'Éclairage du GRIP de Maria Camello "Traité sur le commerce des armes : le défi de la transparence lors de la 6e conférence des États parties"