27 novembre 2021

Événements

Afficher les filtres

Catégories

Enlever les filtres
Dim
Lun
Mar
Mer
Jeu
Ven
Sam
1
2
3
4
5
6
  • Festival citoyen « Désarmer pour vivre » (Saintes, France)
    Toute la journée
    06/08/2021-09/08/2021

    Le directeur du GRIP Yannick Quéau participera à un festival citoyen intitulé « Désarmer pour vivre » organisé du 6 au 9 août par ACDN (L’Action des Citoyens pour le Désarmement Nucléaire) à Saintes (France). Il interviendra lors de la table ronde sur l’État des lieu des armements et des dépenses militaires dans le monde.

    Programme: festival désarmer. Vous pouvez réserver votre place ici !

  • Commémoration des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki (Parc Hibakusha, 7 août)
    14:00 -17:00
    06/08/2021

    « Commémoration mais aussi plaidoyer pour l’élimination des armes nucléaires en Belgique et dans le monde. »

    Suivez les publications du GRIP sur le désarmement nucléaire.

    Le Collectif Parc Hibakusha et l’UMons vous convient à cette commémoration pour honorer la mémoire des victimes des bombardements atomiques d’Hiroshima et Nagasaki et des essais nucléaires, et pour réclamer le désarmement nucléaire mondial.

    Samedi 7 août 2021 de 14h00 à 17h00, Parc Hibakusha Campus de la Plaine de Nimy de l’UMons

    Le Collectif Parc Hibakusha s’est constitué récemment pour contribuer à la pérennité du Parc Hibakusha au sein du Campus de la Plaine de Nimy à l’université de Mons en Belgique. Il poursuit les objectifs de la Convention signée en 2011, entre l’UMons et 4 associations du mouvement de paix  en Belgique ( le CEAH, l’AMPGN, le CSO, la CNAPD). Ce Parc, créé en 1989 par le Professeur Pierre Piérart (UMons), est un lieu de mémoire et un plaidoyer pour l’élimination des armes nucléaires en Belgique et dans le monde.

    Le Collectif Parc Hibakusha est composé de personnes et d’associations du mouvement de paix collaborant à la réalisation du nouveau Parc Hibakusha au sein du Campus de la Plaine de Nimy à l’Université de Mons. 

    En savoir plus : http://www.parc-hibakusha.be/

    Si vous souhaitez rejoindre le Collectif ou manifester votre soutien, à titre personnel ou au nom de votre organisation, écrivez à: contact@parc-hibakusha.be Vous pourrez également communiquer vos coordonnées ce samedi 7 août.

    Programme de la journée du 7 août 2021 : 

    Sur l’emplacement actuel du site (si les conditions météo le permettent)

    • Accueil des participants , dépôt des fleurs et minute de silence à la mémoire des victimes des bombardements nucléaires sur Hiroshima et Nagasaki
    • Explication sur l’avancée du Projet, à l’aide des panneaux provisoires du « Cube » interventions des étudiant-e-s en architecture
    • animation artistique : « la légende des mille grues » et l’histoire de la petite fille hibakusha Sadako Sasaki
    • lecture de poèmes japonais contre la guerre  

    À la salle 30 du bâtiment Vésale

    • le mot du Recteur de l’Umons
    • passage de la video « témoignage d’hibakushas »
    • intervention d’un représentant de la  Coalition Belge Contre les Armes Nucléaires
    • interventions des associations et personnes souhaitant s’exprimer et apporter leur soutien
    • intervention finale par un des signataires de la Convention Parc Hibakusha 2011
    • À l’issue de la commémoration sur le campus, un drink sera offert et un petit temps sera réservé  pour un échange informel entre les participants. 

    Merci de respecter les mesures de protection demandées par les autorités académiques en fonction de l’évolution de la situation sanitaire Covid.

7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
  • Commémoration en mémoire des victimes des essais nucléaires à Ypres
    Toute la journée
    29/08/2021

    Le 29 août, Journée internationale contre les essais nucléaires, Georges Berghezan a participé à une cérémonie d’hommage tenue au monument aux victimes des essais nucléaires à Ypres. Soutenue par les autorités communales locales, la cérémonie a été organisée par l’ambassade du Kazakhstan, pays ayant renoncé volontairement à l’arme nucléaire en 1996 et où l’Union soviétique, au site de Semipalatinsk, a effectué la majorité de ses essais nucléaires, dans l’atmosphère, puis souterrains, pendant quatre décennies. Près d’un million et demi de Kazakhs ont été affectés, parfois très gravement, par la pollution radioactive engendrée par ces essais. Depuis, le Kazakhstan se veut à la pointe du combat international pour la non-prolifération et le désarmement nucléaires.
    Photo : L’ambassadeur en Belgique du Kazakhstan dépose une gerbe au monument aux victimes des essais nucléaires à Ypres (G. Berghezan)

30
31
septembre
septembre
septembre
septembre
S'abonner