Cette Note d’Analyse aborde l’un des enjeux les plus délicats du Fonds européen de la défense (FEDEF) : celui des pays tiers. Dans quels termes ces derniers peuvent-ils être associés aux ambitions capacitaires de l’Union européenne (UE) ?

L’UE a en partie déjà répondu à cette question. Elle est prête à ouvrir les portes du Fonds, mais seulement à ses conditions. Or, les critères d’éligibilité qu’elle entend imposer ne conviennent pas à tout le monde. Ils ont été accueillis froidement outre-Manche et jugés inacceptables outre-Atlantique. Washington a ainsi activé ses relais pour pousser l’Union à changer les règles du jeu.

À l’heure du Brexit et du « Trumpisme », les pressions exercées par les États-Unis sur les Européens à ce sujet ne sont pas anodines. Elles constituent un défi existentiel pour l’UE, qui renvoie aux moyens et à la finalité de son projet d’intégration.

Crédit photo : lecho.be