Les dépenses militaires mondiales 

D’après les dernières données publiées par le Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), les dépenses militaires mondiales ont connu une augmentation de 0,7 % en 2021 par rapport à l’année 2020, et ce, pour atteindre le chiffre record de 2113 milliards USD. Il s’agit de la 7e année consécutive marquée par une augmentation des dépenses militaires mondiales.

Au niveau de la répartition par pays, les données attestent que les cinq principaux États en matière de dépense militaire sont, dans l’ordre, les États-Unis, la Chine, l’Inde, le Royaume-Uni et la Russie. Ces cinq pays regroupent à eux seuls 62 % des dépenses militaires mondiales pour l’année 2021.

  • Les États-Unis, dont les dépenses s’élèvent à 801 milliards USD en 2021, ont connu une diminution de 1,4 % par rapport à 2020 et 6,1 % de moins qu’en 2012. Le pays a surtout misé sur la recherche et le développement avec un financement qui a augmenté de 24 %. Inversement, le budget consacré à l’achat d’armement a quant à lui chuté de 6,4 %.
  • La Chine, de son côté, a alloué un budget de 293 milliards USD pour son armée, soit une augmentation de 4,7 % par rapport à 2020 et 72 % par rapport à 2012. Selon les informations récoltées par le SIPRI, les dépenses militaires de la Chine ont augmenté depuis 27 ans, ce qui en fait la plus longue séquence ininterrompue d’augmentation des dépenses militaires.
  • Comme en 2020, l’Inde se présente comme le troisième pays le plus dépensier en matière militaire pour un investissement total de 76,6 milliards USD. Ses dépenses ont connu une augmentation de 0,9 % par rapport à 2020 et 33 % par rapport à 2012. 64 % des dépenses d’investissement du budget militaire indien de 2021 ont été utilisées pour l’acquisition d’armes produites dans le pays.
  • Le Royaume-Uni est le quatrième pays le plus dépensier pour un investissement total de 68,6 milliards USD. Il s’agit d’une augmentation de 3 % par rapport à 2020 et 3,7 % par rapport à 2012. En 2021, le budget militaire du Royaume-Uni représentait 2,2 % du PIB, ce qui le place au-dessus des 2 % fixé par l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN).

Dépenses militaires des 28 pays membres de l’Union européenne, des 6 pays candidats, et des États-Unis, 2008-2017,  SIPRI, en millions USD aux prix et taux de change de 2016 (Tableau)

 

Dépenses militaires, les États-Unis et le reste du Monde, 1988-2017, SIPRI, en millions USD aux prix et taux de change de 2016 (Graphique)

 

Population, PIB et dépenses militaires des 28 pays membres de l’Union européenne, des 4 pays candidats, et des États-Unis, en 2017, SIPRI 

 

Dépenses militaires, par régions, 2008-2017, SIPRI, en milliards USD aux prix et taux de change de 2016 (Tableau)

 

Dépenses militaires des 15 pays les plus dépensiers en 2017, SIPRI, en milliards USD, aux prix courants de 2017 (Tableau)

Les transferts internationaux d’armements conventionnels

Selon les données du Stockholm International Peace Research Institute (SIPRI), le volume des transferts internationaux d’armes entre 2017 et 2021 était inférieur de 4,6 % à celui de 2012-16, mais était supérieur de 3,9 % à celui de 2007-11. Les cinq principaux exportateurs entre 2017 et 2021 — dans l’ordre, les États-Unis, la Russie, la France, la Chine et l’Allemagne — représentent ensemble 77 % des exportations mondiales d’armes. Quant aux importateurs d’armes, l’Inde, l’Arabie saoudite, l’Égypte, l’Australie et la Chine ont reçu ensemble 38 % du total des importations mondiales d’armes au cours de la même période.

  • L’Europe a connu une forte augmentation des importations d’armes, qui représentaient 13 % des importations mondiales entre 2012-16 contre 19 % entre 2017-21. Un chiffre qui s’explique par la hausse des importations sur ces mêmes périodes pour les plus grands importateurs d’armes d’Europe : le Royaume-Uni (73 %), la Norvège (343 %) et les Pays-Bas (116 %).
  • L’Asie-Océanie demeure la plus grande région importatrice d’armes entre 2017-21 avec 43 % des importations mondiales et même si les importations globales ont baissé de 4,7 %. L’Inde a vu ses importations chuter de 20 % entre 2012-16 et 2017-21, mais reste le plus grand importateur d’armes au monde. Le Pakistan a connu lui une baisse des importations de l’ordre de 10 %. Certains pays ont, de leur côté, augmenté leurs importations. C’est notamment le cas notamment de la Chine (4 %), de la Corée du Sud (70 %), du Japon (152 %) et de l’Australie (62 %).
  • Au Moyen-Orient, alors qu’entre 2007-11 et 2012-16 les importations avaient augmenté de 86 %, elles ont connu une hausse de 2,8 % entre 2012-16 et 2017-21. Sur cette même période, l’Arabie saoudite a augmenté ses importations de 27 % et le Qatar de 227 %. À l’inverse, les importations des Émirats arabes unis ont diminué de 41 %.
  • En ce qui concerne les exportations, les États-Unis concentrent 39 % des exportations mondiales avec une augmentation des exportations de l’ordre de 14 % entre 2012-16 et 2017-21. Sur la même période, celles de la Russie ont diminué de 26 %, bien que le pays représente 19 % des exportations mondiales. La France réunit 11 % des exportations mondiales et a vu ses exportations augmentées de 59 % entre 2012-16 et 2017-21. Enfin, les exportations d’armes de la Chine ont diminué de 31 % entre ces mêmes périodes, contre 19 % pour l’Allemagne.

 

Tendance des transferts internationaux d’armements conventionnels, 1950-2017, SIPRI, en millions TIV, totaux annuels et moyennes mobiles par périodes de 5 ans (Graphique)

 

Top 40 des exportateurs d’armements conventionnels, 2013-2017, SIPRI, en millions TIV (Tableau)

 

Top 40 des importateurs d’armements conventionnels, 2013-2017, SIPRI, en millions TIV (Tableau)

 

Les 10 plus grands exportateurs et importateurs d’armements conventionnels, totaux 2013-2017, SIPRI, en millions TIV (Tableau)

 

Les exportations d’armes de la Belgique, 2006-2015, en millions d’euros courants, par entités fédérées

La production mondiale d’armement

Chaque année, DefenseNews publie la liste de plus grandes entreprises du secteur de l’armement au monde. Dans l’édition de 2021, il est possible d’observer que 50 % des entreprises répertoriées sont basées aux États-Unis. Les cinq premières entreprises du classement sont d’ailleurs toutes situées dans ce pays. Depuis 2000, c’est la compagnie Lockheed Martin qui tient la première place du classement avec un chiffre d’affaires en matière de défense qui s’élève à 62 562,00 millions USD pour 2020.

Dans un second temps, ce sont des entreprises issues de pays membres de l’Union européenne qui sont le plus représentées avec douze entreprises au total : 4 françaises, 2 italiennes, 2 espagnoles, 2 allemandes, 1 franco-néerlandaise, 1 néerlandaise. La société la mieux placée au classement est la compagnie franco-néerlandaise Airbus (12e) qui présente un chiffre d’affaires pour la défense de 12 004,28 millions USD en 2020.

En termes de représentation, la Chine et le Royaume-Uni suivent avec sept entreprises chacun dans le classement. La principale entreprise chinoise est Aviation Industry Corporation of China (6e) qui présente un chiffre d’affaires de 25 468,59 millions USD alors que la compagnie anglaise la mieux classée est BAE System (7e) avec un chiffre d’affaires de défense qui atteint 23 502,38 millions USD.

Finalement, on peut noter la présence de deux entreprises russes et une entreprise ukrainienne. C’est la société russe Almaz-Antey (20e) qui tient la meilleure place avec un chiffre d’affaires en matière de défense qui s’élève à 6066,31 millions USD. La société ukrainienne Ukroboronprom (97e) présente quant à elle un chiffre d’affaires de 650,61 millions USD.

Classement

 2021

Entreprise Pays Revenus de la défense 2020 (en millions)
1 Lockheed Martin États-Unis 62 562,00 USD
2 Raytheon Technologies États-Unis 42 000,00 USD
3 Boeing États-Unis 32 400,00 USD
4 Northrop Grumman États-Unis 31 400,00 USD
5 General Dynamics États-Unis 29 800,00 USD
6 Aviation Industry Corporation of China Chine 25 468,59 USD
7 BAE Systems Royaume-Uni 23 502,38 USD
8 China North Industries Group Corporation Limited Chine 15 249,27 USD
9 L3Harris Technologies États-Unis 14 936,00 USD
10 China State Shipbuilding Corporation Limited Chine 13 379,35 USD
11 China Aerospace Science and Industry Corporation Chine 12 060,26 USD
12 Airbus Pays-Bas/France 12 004,28 USD
13 Leonardo Italie 11 173,33 USD
14 China South Industries Group Corporation Chine 10 697,68 USD
15 China Electronics Technology Group Chine 10 465,75 USD
16 Thales France 9228,36 USD
17 Huntington Ingalls Industries États-Unis 8654,37 USD
18 China Aerospace Science and Technology Corporation Chine 8305,92 USD
19 Leidos États-Unis 7341,00 USD
20 Almaz-Antey Russie 6066,31 USD
21 Honeywell États-Unis 5826,00 USD
22 Booz Allen Hamilton États-Unis 5470,21 USD
23 Amentum États-Unis 5000,00 USD
24 Edge Group Émirats arabes unies 5 000,00 USD
25 Rolls-Royce Royaume-Uni 4863,94 USD
26 Safran France 4707,20 USD
27 General Electric États-Unis 4386,00 USD
28 Hanwha Corée du Sud 4293,68 USD
29 Rheinmetall Allemagne 4249,50 USD
30 Elbit Systems Israël 4222,70 USD
31 CACI International États-Unis 3999,26 USD
32 Mitsubishi Heavy Industries Japon 3788,12 USD
33 Naval Group France 3766,68 USD
34 Dassault France 3724,44 USD
35 Textron États-Unis 3449,00 USD
36 Saab Suède 3385,41 USD
37 Israel Aerospace Industries Israël 3325,00 USD
38 SAIC États-Unis 3292,00 USD
39 Perspecta États-Unis 3101,00 USD
40 Bechtel États-Unis 3100,00 USD
41 Hindustan Aeronautics Limited Inde 3000,00 USD
42 Tactical Missiles Corporation Russie 2919,63 USD
43 KNDS Pays-Bas 2898,06 USD
44 Rafael Advanced Defense Systems Israël 2787,58 USD
45 KBR États-Unis 2739,74 USD
46 Jacobs États-Unis 2498,00 USD
47 Oshkosh Corporation États-Unis 2262,20 USD
48 Aselsan Turquie 2218,33 USD
49 Fincantieri Italie 2211,96 USD
50 TransDigm États-Unis 2180,00 USD
51 Kawasaki Heavy Industries Japon 2026,50 USD
52 ManTech États-Unis 1964,00 USD
53 Sierra Nevada Corporation États-Unis 1918,00 USD
54 Parsons Corporation États-Unis 1911,91 USD
55 ST Engineering Singapour 1885,29 USD
56 Serco Royaume-Uni 1736,39 USD
57 Korea Aerospace Industries Corée du Sud 1716,71 USD
58 BWX Technologies États-Unis 1634,58 USD
59 Ball Corporation États-Unis 1495,00 USD
60 Aerojet Rocketdyne Holdings États-Unis 1472,00 USD
61 Bharat Electronics Limited Inde 1440,00 USD
62 Melrose Industries Royaume-Uni 1416,83 USD
63 Vectrus États-Unis 1383,90 USD
64 Hensoldt Allemagne 1377,58 USD
65 LIG Nex1 Corée du Sud 1357,05 USD
66 QinetiQ Royaume-Uni 1270,16 USD
67 Curtiss-Wright Corporation États-Unis 1263,29 USD
68 Turkish Aerospace Industries Turquie 1256,42 USD
69 Austal Australie 1239,39 USD
70 Moog Inc. États-Unis 1238,36 USD
71 Viasat États-Unis 1066,30 USD
72 Kongsberg Gruppen Norvège 1064,72 USD
73 Maxar Technologies États-Unis 1062,00 USD
74 Alion Science and Technology États-Unis 1045,00 USD
75 Aerospace Corporation États-Unis 1032,00 USD
76 Navantia Espagne 999,24 USD
77 Howmet Aerospace États-Unis 999,21 USD
78 Meggitt Royaume-Uni 985,62 USD
79 Mitre États-Unis 984,00 USD
80 PAE États-Unis 932,51 USD
81 CAE Canada 921,35 USD
82 Fluor Corporation États-Unis 864,20 USD
83 Ultra Electronics Royaume-Uni 832,90 USD
84 AAR Corporation États-Unis 812,77 USD
85 Subaru Corporation Japon 805,50 USD
86 HEICO États-Unis 786,28 USD
87 Mercury Systems États-Unis 776,17 USD
88 FLIR Systems États-Unis 767,63 USD
89 Woodward Inc. États-Unis 764,00 USD
90 Day & Zimmermann États-Unis 741,94 USD
91 Lumen Technologies États-Unis 728,29 USD
92 Battelle États-Unis 705,00 USD
93 Hyundai Rotem Company Corée du Sud 697,48 USD
94 Kratos États-Unis 686,00 USD
95 Embraer Brésil 653,87 USD
96 Peraton États-Unis 651,20 USD
97 Ukroboronprom Ukraine 650,61 USD
98 Cubic Corporation États-Unis 634,70 USD
99 Spirit AeroSystems États-Unis 613,00 USD
100 Indra Espagne 594,33 USD

 

Source : GRIP, d’après les données de DefenseNews

Rapports annuels du COARM Rapports annuels établis en application de l’article 8, paragraphe 2, de la Position commune 2008/944/PESC du Conseil définissant des règles communes régissant le contrôle des exportations de technologie et d’équipements militaires

VINGT-TROISIÈME-Rectificatif- Exportation de l’année 2021

VINGT-TROISIÈME RAPPORT- Exportation de l’année 2021

VINGT-DEUXIÈME RAPPORT – Exportation de l’année 2020

VINGT ET UNIÈME RAPPORT- Exportation de l’année 2019

VINGTIÈME RAPPORT- Exportation de l’année 2018

Les données des Rapports annuels du COARM sont compilées dans une base de données développées par ENAAT (European Network Against Arms Trade)

Dix-neuvième rapport – Exportations de l’année 2016 (Réf. JO 2018/C 056/01)

 

Dix-huitième rapport – Exportations de l’année 2015 (Réf. JO 2017/C 153/01)

 

Dix-septième rapport – Exportations de l’année 2014 (Réf. JO 2016/C 163/01)

 

Seizième rapport – Exportations de l’année 2013 (Réf. JO 2015/C 103/01)

 

Quinzième rapport – Exportations de l’année 2012 (Réf. JO 2014/C 18/01)

 

Quatorzième rapport – Exportations de l’année 2011 (Réf. JO 2012/C 386/01)

 

Treizième rapport – Exportations de l’année 2010 (Réf. JO 2011/C 282/01)

 

Douzième rapport – Exportations de l’année 2009 (Réf. JO 2011/C 9/01)

 

Onzième rapport – Exportations de l’année 2008 (Réf. JO 2009/C 265/01)

 

Dixième rapport – Exportations de l’année 2007 (Réf. JO 2008/C 300/01)

 

Neuvième rapport – Exportations de l’année 2006 (Réf.: JO 2007/C 253/01)

 

Huitième rapport – Exportations de l’année 2005 (Réf.: JO 2006/C 250/01)

 

Septième rapport – Exportations de l’année 2004 (Réf.: JO 2005/C 328/01)

 

Sixième rapport – Exportations de l’année 2003 (Réf.: JO 2004/C 316/01)

 

Cinquième rapport – Exportations de l’année 2002 (Réf.: JO 2003/C 320/01)

 

Quatrième rapport – Exportations de l’année 2001 (Réf.: JO 2002/C 319/01)

 

Troisième rapport – Exportations de l’année 2000 (Réf.: JO 2001/C 351/01)

 

Deuxième rapport – Exportations de l’année 1999 (Réf.: JO 2000/C 379/01)

 

Premier rapport – Exportations de l’année 1998 (Réf.: JO 1999/C 315/01)

 

La production mondiale d’armement

TOP 100 : Chiffre d’affaires (total et part dans la défense) des 100 principales entreprises de production d’armement dans le monde (source : DefenseNews)

2013 2012 2011 2010
2009 2008 2007 2006
2005 2004 2003 2002
2001 2000 1999 1998

 

Graphique :  Évolution de la répartition civil/défense, de 1998 à 2013

 

Principaux producteurs d’armements, par région, en 2013

 

Aux Etats-Unis en 2013

Dans l’Union européenne en 2013

 Dans le reste du monde

 

Crédit photo: Defence-Imagery – Pixabay License