22 septembre 2021

Armement

Aujourd’hui, plus d’un milliard d’armes légères et de petit calibre (ALPC) sont éparpillées aux quatre coins de la planète. Avec les conséquences que l’on sait : 90% des victimes de guerre – femmes et enfants pour la plupart – sont tuées par des armes légères. La surabondance de ce type d’armement continue d’avoir des effets négatifs et déstabilisateurs pour le développement ; elle favorise une criminalité sans cesse plus violente tout en étant souvent mêlée au trafic de drogue.

L’accord sur le nucléaire iranien : décryptage

Ça y est, depuis la "date d’adoption" le 18 octobre 2015, l’accord sur le dossier nucléaire iranien est officiellement sur les rails. Mais ce document...

Contrôle des transferts d’armes en Afrique subsaharienne : leçons pour la mise en œuvre...

Cette Note d’Analyse présente les principales conclusions et recommandations d’une étude menée dans dix pays d’Afrique francophone en vue d’identifier les défis posés par...

Monitoring de la stabilité régionale dans le bassin sahélien et en Afrique de l’Ouest...

Ce monitoring trimestriel est réalisé dans le cadre d’un projet d’une durée de trois ans (2014-2016) intitulé « Contribution à l’amélioration de la sécurité...

Les enfants victimes des conflits armés dans le monde : permanence et mutation d’une...

Le sort des enfants victimes des conflits armés dans le monde reste une préoccupation permanente pour l’ensemble de la communauté internationale, selon le rapport...

Trafics d’armes par voie maritime, un phénomène difficile à surveiller

Cette note d’analyse fait le point sur les principales dynamiques des trafics d’armes par voie maritime et les contrôles possibles pour les réduire. Après...

Brésil : la réponse militaire à l’insécurité ou la perpétuation de la violence

Cette Note d’analyse propose une mise en perspective de l’approche sécuritaire en Amérique latine et plus particulièrement au Brésil. Ainsi, son objectif est d’évaluer...