16 octobre 2021

Armement

Aujourd’hui, plus d’un milliard d’armes légères et de petit calibre (ALPC) sont éparpillées aux quatre coins de la planète. Avec les conséquences que l’on sait : 90% des victimes de guerre – femmes et enfants pour la plupart – sont tuées par des armes légères. La surabondance de ce type d’armement continue d’avoir des effets négatifs et déstabilisateurs pour le développement ; elle favorise une criminalité sans cesse plus violente tout en étant souvent mêlée au trafic de drogue.

Le Sommet d’Astana 2010 : l’OSCE face à ses divisions internes

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), dont les origines remontent aux années 1970, constitue la plus grande des organisations de...

L’état de la relation entre la Turquie et l’OTAN: un engagement fragilisé

Cette Note analyse l’état de la relation entre la Turquie et l’OTAN à travers l’examen de la politique de défense turque. L’effort de défense...

Les armes, un business toujours incontrôlable

Virginie Moreau a publié un article intitulé "Les armes, un business toujours incontrôlable" dans la revue Alternatives Internationales - Hors Série n°12, Janvier 2013....

Pour un meilleur contrôle de l’utilisation finale des exportations d’armes

Des armes qui ont été transférées légalement peuvent être détournées de deux façons : soit elles passent des mains de l’utilisateur final autorisé à...

La clause « catch-all », un instrument de lutte contre la prolifération

Les contrôles des exportations de biens et technologies à double usage représentent désormais un rouage important du dispositif international de lutte contre la prolifération...