1 décembre 2020

À propos du GRIP

Depuis 40 ans, pour un monde moins armé et plus sûr

Raf Schoenmaekers – Endless War

Fondé à Bruxelles en 1979 par Bernard Adam, le GRIP – Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité – s’est développé dans le contexte particulier de la Guerre froide, ses premiers travaux portant sur les rapports de force Est-Ouest.

Durant les années 80, le GRIP s’est surtout fait connaître par ses analyses et dossiers d’information concernant la course aux armements, ses mécanismes et ses enjeux.

Après la chute du mur de Berlin en 1989, prenant acte du nouvel environnement géostratégique, le GRIP a orienté ses travaux sur les questions de sécurité au sens large et a acquis une expertise reconnue sur les questions d’armement et de désarmement (production, réglementations et contrôle des transferts, non-prolifération), la prévention et la gestion des conflits (en particulier sur le continent africain) et l’intégration européenne en matière de défense et de sécurité.

Recherche et éducation permanente

En éclairant citoyens et décideurs sur des problèmes complexes, le GRIP entend contribuer à la diminution des tensions internationales et tendre vers un monde moins armé et plus sûr. Plus précisément, l’objectif du GRIP est de travailler en faveur de la prévention des conflits, du désarmement et de l’amélioration de la maîtrise des armements.

Le GRIP est un centre de recherche indépendant, reconnu comme organisation d’éducation permanente par la Fédération Wallonie-Bruxelles (Belgique).

L’équipe est composée d’une vingtaine de collaborateurs permanents :
les chercheurs, les chargés des publications et de la communication ainsi que le personnel administratif et de secrétariat. Le secteur recherche est aussi renforcé par une trentaine de chercheurs associés, en Belgique et à l’étranger. Le GRIP est actif au sein de nombreux réseaux internationaux de recherche.

En 1990, le Secrétaire Général de l’ONU, Javier Pérez de Cuéllar a désigné le GRIP « Messager de la Paix » en reconnaissance de « sa contribution précieuse à l’action menée en faveur de la paix ».

Recherche et expertise du GRIP

Les travaux de recherche du GRIP s’articulent autour des thèmes suivants :

  • Prévention, gestion et résolution des conflits armés : étude des risques et menaces ; causes et conséquences des conflits, en particulier en Afrique de l’Ouest et dans la région des Grands Lacs ; évaluation de l’emploi de la force ; développement des outils civils (médiations et négociations) ; opérations de maintien de la paix ; rôle des institutions internationales (ONU, UE, OSCE, UA…) et des organisations sous-régionales africaines ; renforcement de l’expertise de la société civile.
  • Prolifération des armes légères et contrôle des transferts d’armes : initiatives internationales, régionales et nationales en vue de réglementer la circulation des armes légères et d’améliorer les contrôles sur les transferts d’armes (conventions, législations et procédures) ; traçabilité et marquage des armes légères ; transferts d’armes vers les pays africains et détention d’armes par les civils.
  • Défense et intégration européenne : politique et rôle de l’Union européenne dans le monde ; relations avec l’ONU et l’OTAN ; élaboration d’une doctrine européenne de sécurité et de défense ; évolution de la production d’armements et des budgets de défense ; restructuration des industries d’armement ; évolutions technologiques, programmes d’armements.
  • Non-prolifération des armes de destruction massive : évolution des traités majeurs de non-prolifération nucléaire, biologique et chimique ; désarmement nucléaire et initiatives en faveur d’un monde sans armes nucléaires ; politique de l’Union européenne en matière d’armes de destruction massive, de biens et technologies à double usage ainsi que des missiles et de leur technologie.
  • Environnement, climat et conflits : les relations entre environnement, dérèglement climatique et sécurité internationale sont explorés périodiquement par le GRIP depuis trois décennies. Depuis la publication de l’ouvrage précurseur « Les conflits verts. La dégradation de l’environnement, source de tensions majeures » en 1992, les publications du GRIP ont couvert différents risques de sécurité liés à l’environnement, comme la Convention ENMOD sur l’interdiction d’utiliser des techniques de modification de l’environnement à des fins militaires, l’extraction des minerais stratégiques ou l’élargissement de la « responsabilité de protéger » aux urgences climatiques.

Les publications du GRIP

Depuis sa fondation, le GRIP est apprécié pour son travail d’édition, essentiel pour la diffusion du fruit de ses recherches, mais aussi pour accomplir son objectif d’éducation permanente. Les publications du GRIP sont présentées à plusieurs dizaines de stands et évènements chaque année mais la plupart peuvent aussi être librement téléchargées sur notre site internet

  • Les Livres du GRIP : au fil des années, le GRIP a dirigé plusieurs collections de livres, dont les auteurs sont tant des chercheurs du GRIP que des personnalités jouissant d’une grande réputation. Édités par nos soins, ces ouvrages abordent des questions dans les domaines de la géostratégie et de la sécurité internationale. Ils sont diffusés sur le site du GRIP et dans toutes les bonnes librairies.

Les livres du GRIP ont reçu le prix du meilleur ouvrage politique 2013 lors du Salon du livre politique de Liège et, à trois reprises, le Prix du meilleur ouvrage de vulgarisation décerné par le ministère de la Communauté française.

Les travaux de recherche du GRIP sont déclinés en trois séries de publications spécialisées, très largement diffusées via le site Internet et les listes de distribution :

  • Les Rapports du GRIP : cette collection est le principal canal de diffusion des travaux de recherche réalisés par les chercheurs et chercheurs-associés du GRIP.
  • Les Notes d’Analyse présentent des analyses entre 12 et 20 pages, sur l’ensemble des thématiques traitées par les chercheurs du GRIP. Elles sont disponibles gratuitement sur le site du GRIP et diffusées à plusieurs milliers d’exemplaires par voie électronique.
  • Les Éclairages, notes courtes, apportent une information rapide et pertinente sur un sujet d’actualité. Elles sont diffusées de la même manière que les Notes d’Analyse.

Le GRIP dans les médias et sur la brèche

Dans le cadre de ses contrats ou conventions, le GRIP a notamment collaboré avec les institutions ou organisations suivantes : la Commission européenne, le Parlement européen, le gouvernement de la Région wallonne, le ministère belge de la Défense nationale, le Service public fédéral belge Affaires étrangères, Commerce extérieur et Coopération au développement, le ministère luxembourgeois des Affaires étrangères, le ministère luxembourgeois de la Coopération et de l’Action humanitaire, le ministère français de la Défense, la Fondation Roi Baudouin, le Vlaams Vredesinstituut, le SIPRI (Stockholm), le BICC (Bonn), l’UNIDIR (Genève), le BIT (Genève), l’Institut d’études européennes (ULB, Bruxelles), le Small Arms Survey (Genève) et bien d’autres.

En outre, le GRIP a travaillé en collaboration avec différentes organisations non gouvernementales telles que Médecins sans frontières, Amnesty International, OXFAM, Human Rights Watch, Handicap International, Field Diplomacy Initiative, la Croix-Rouge de Belgique, la Commission Justice et Paix, etc.

Les chercheurs du GRIP sont régulièrement sollicités par les médias (presse écrite ou audiovisuelle, quotidienne ou périodique), que ce soit pour commenter l’actualité, éclaircir certaines problématiques ou apporter leur contribution scientifique, par le biais de rédaction d’articles ou d’interviews.

Des écoles, des universités, des ONG et d’autres associations les invitent régulièrement à donner des cours, des conférences ou à animer des séminaires.

L’équipe du GRIP 

Qui finance le GRIP ?

L’origine de nos ressources financières est variée : subventions publiques (50% du budget), contrats de recherche (44%), ventes de publications (4%) et dons (2%). Seule cette diversité dans notre financement – et particulièrement un soutien accru du public – pourra garantir notre indépendance.

Plus que jamais, votre don, ou la souscription d’un abonnement à nos publications, contribuera à garantir notre liberté et notre indépendance !  

  • Le GRIP bénéficie de l’exonération fiscale pour la Belgique. Tout don de 40 euros et plus donne droit à une attestation fiscale.
  • Le GRIP est membre de l’Association pour une éthique dans les récoltes de fonds (AERF) s’engage à communiquer de manière transparente sur ses activités, sa gestion et l’origine de ses ressources. Consultez ici nos derniers rapports annuels.

Documents à télécharger